Share

Les poissons prédateurs de larves

La majeure partie des poissons sont des prédateurs de larves, cependant il est impératif d'utiliser des poissons de la plus petite taille possible.

Il est important d'utiliser des poissons de surface pour éviter une oxygénation demandant une installation électrique ; les moustiques cherchent de l'eau stagnante et le brassage de l'eau perturbe l'attractivité du piège.

Choisir des poissons de surface ovovivipares comme les poeciliidaes, million fish (guppy), gambuse, platy, xipho etc… Ces familles de poissons s’achètent chez tous les revendeurs en aquariophilie.

Les poissons de la famille des Labyrinthidés  tels que gourami, poisson paradis, colisa, combattant et autres peuvent aussi être utilisés car ceux sont des poissons qui possèdent un poumon appelé labyrinthe qui leur permet de s’oxygéner en changeant  régulièrement la bulle d'air stockée dans cet organe qu’est le poumon.

Le guppy (poecilia reticulata) est un poisson à la reproduction facile, il est classé animal domestique, il est le poisson le plus approprié pour les régions tropicales et subtropicales Différentes tailles de guppy sont disponibles dans le commerce ainsi que dans le milieu naturel de bien des régions à travers le globe. Plus le poisson sera petit, meilleurs seront l'équilibre et l'autosuffisance du dispositif.

5

La gambuse (Gambusia Affinis), de la même famille que le guppy, est parfaitement appropriée pour les régions tempérées, contrairement au guppy, la gambuse peut tolérer de l'eau dont la température est à O °.

Tout comme le guppy, la gambuse est ovovivipare. Les femelles accouchent d'alevins dépourvus de sac vitellin et prêts à se nourrir d'œufs et de larves dès leur première phase de développement.

La gambuse comme le guppy, sont des prédateurs qui, dans le passé, ont été introduits dans le milieu naturel dans bien des régions pour lutter contre la prolifération des moustiques. Prédateurs naturels de larves de moustiques, ils peuvent ingérer tous les jours l'équivalent de leur propre poids en larves.

4

L'introduction des poissons prédateurs de larves a permis, dans les régions dépourvues de poissons prédateurs de larves, de régler le problème de certains gîtes sans avoir à recourir aux substances chimiques et polluantes, ce qui aurait simplement déplacé le problème.

Dans des régions comme la Nouvelle Calédonie, la Floride, les Antilles, la Corse, la Guyane etc…

Les poissons prédateurs de larves sont des agents biologiques qui peuvent être gratuits et inépuisables grâce à leur disponibilité et capacité à se reproduire facilement.

 

Share